Comment gérer ses émotions en entretien ?

Chaque individu, qu’il soit un jeune diplômé ou un professionnel chevronné, est susceptible de ressentir une certaine nervosité avant un entretien. Cette nervosité est naturelle et découle souvent de l’incertitude associée à l’entretien, de la peur du jugement ou simplement de la pression de vouloir décrocher le poste.

Cependant, cette nervosité, si elle n’est pas correctement gérée, peut devenir un obstacle majeur à la performance. Elle peut se manifester par des signes physiques tels que des mains moites, une voix tremblante ou même des oublis soudains. De plus, elle peut altérer notre capacité à penser clairement, à répondre de manière cohérente et à interagir de manière authentique avec le recruteur.

Il est donc essentiel de reconnaître l’importance de gérer ses émotions en entretien. La maîtrise émotionnelle ne se résume pas à cacher ou réprimer ses émotions, mais à les comprendre, les accepter et les utiliser à son avantage. En adoptant des techniques de maîtrise émotionnelle, non seulement vous augmentez vos chances de réussir votre entretien, mais vous démontrez également une compétence essentielle recherchée par de nombreux employeurs : la capacité à rester calme et centré, même sous pression.

Dans le monde compétitif d’aujourd’hui, où chaque détail compte, se préparer émotionnellement à un entretien d’embauche est aussi crucial que de réviser son CV ou de rechercher l’entreprise. C’est un investissement dans votre réussite professionnelle et personnelle.

Comprendre l’origine de ses émotions pour mieux les maîtriser

Lorsque nous nous préparons à un entretien d’embauche, il est courant de ressentir une gamme d’émotions, allant de l’excitation à l’anxiété. Mais d’où viennent ces émotions ? Pourquoi peuvent-elles être si intenses, au point de nous déstabiliser ?

La peur de l’inconnu.

L’humain, par nature, craint ce qu’il ne connaît pas. Lors d’un entretien, cette peur peut se manifester sous forme d’anxiété. Que va-t-on me demander ? Comment vais-je être perçu ? Ces questions, souvent sans réponse concrète avant l’entretien, peuvent générer une tension palpable. Reconnaître cette peur est la première étape pour la surmonter. Se rappeler que chaque entretien est une opportunité d’apprentissage peut aider à transformer cette peur en curiosité.

La pression de la performance.

Nous vivons dans une société axée sur la réussite. Cette pression pour exceller, pour se démarquer, peut parfois se transformer en un stress débilitant avant un entretien. La volonté de bien faire, de répondre parfaitement à chaque question, de démontrer sa valeur peut créer une pression interne intense. Il est essentiel de se rappeler que la perfection n’est pas l’objectif. L’authenticité et la préparation sont bien plus précieuses.

L’envie de faire bonne impression.

Derrière cette envie se cache souvent la peur du jugement. Nous voulons être aimés, respectés et valorisés. Lors d’un entretien, cette envie peut nous pousser à surjouer, à ne pas être nous-mêmes, ou pire, à nous paralyser. Il est crucial de comprendre que chaque entretien est une rencontre entre deux parties. Tout comme vous souhaitez plaire à l’entreprise, l’entreprise souhaite trouver le bon candidat. Être soi-même, avec ses forces et ses faiblesses, est la meilleure façon de créer une connexion authentique.

En comprenant l’origine de ces émotions, nous pouvons mieux les anticiper, les accepter et les utiliser à notre avantage. Après tout, un entretien réussi n’est pas celui où tout est parfait, mais celui où l’authenticité et la préparation se rencontrent.

Techniques pour une préparation émotionnelle optimale avant l’entretien.

Lorsque l’on évoque la préparation à un entretien d’embauche, l’esprit se tourne souvent vers la révision du CV, la recherche sur l’entreprise ou encore l’anticipation des questions potentielles. Cependant, une dimension souvent négligée, mais tout aussi cruciale, est la préparation émotionnelle. Elle est la clé pour aborder l’entretien avec sérénité et confiance.

La visualisation positive.

La puissance de l’esprit est incommensurable. Avant votre entretien, prenez un moment pour fermer les yeux et vous visualiser dans la salle, répondant avec assurance, établissant un bon contact avec le recruteur, et finalement, recevant des retours positifs. Cette technique, utilisée par de nombreux athlètes de haut niveau, renforce la confiance en soi et programme l’esprit pour le succès.

La méditation et la respiration profonde.

Le stress et l’anxiété sont souvent le résultat d’un esprit agité. La méditation, même pratiquée pendant quelques minutes, peut aider à recentrer l’esprit, à éliminer les pensées négatives et à instaurer un sentiment de calme. De même, des exercices de respiration profonde peuvent réduire la tension, améliorer la concentration et préparer le corps et l’esprit à l’entretien à venir.

La préparation matérielle

Bien sûr, la préparation émotionnelle ne remplace pas la préparation matérielle. Connaître l’entreprise, le poste pour lequel vous postulez, et avoir une liste de questions prêtes renforce le sentiment de contrôle et de compétence. Cette préparation vous permet non seulement de répondre aux questions avec assurance, mais aussi de montrer votre intérêt et votre engagement envers l’entreprise.

Gérer ses émotions en plein cœur de l’entretien : Astuces et stratégies

L’entretien est en cours. Vous êtes assis face au recruteur, et malgré une préparation minutieuse, vous sentez une bouffée d’émotion vous envahir. Que faire ? Comment rester maître de la situation et ne pas laisser ces émotions prendre le dessus ? Voici quelques stratégies éprouvées pour naviguer habilement dans ces eaux émotionnelles.

La technique de l’ancrage

L’ancrage est une technique puissante utilisée en programmation neuro-linguistique (PNL). Elle consiste à se concentrer sur un objet, un souvenir ou une pensée positive pour rester ancré dans le moment présent. Cela peut être un bijou que vous portez, la sensation de vos pieds sur le sol, ou un souvenir heureux. Lorsque vous sentez une émotion négative monter, utilisez votre ancre pour vous recentrer et retrouver votre équilibre émotionnel.

La pause réfléchie .

Dans le feu de l’action, sous le regard du recruteur, il peut être tentant de répondre précipitamment à une question. Cependant, prendre un moment pour respirer, réfléchir et rassembler ses pensées est non seulement acceptable, mais aussi recommandé. Cela montre que vous êtes mesuré, réfléchi et que vous prenez l’entretien au sérieux. Une réponse bien pensée vaut toujours mieux qu’une réponse précipitée.

L’écoute active

L’écoute active est une compétence essentielle en communication. Elle consiste à se concentrer pleinement sur ce que dit l’autre personne, à comprendre, à répondre et à retenir ce qui est dit. En pratiquant l’écoute active pendant l’entretien, non seulement vous montrez au recruteur que vous êtes engagé et intéressé, mais cela vous permet également de détourner votre attention de vos propres émotions. En vous concentrant sur le recruteur, vous minimisez l’espace pour les émotions négatives.

En fin de compte, un entretien est une danse délicate entre montrer vos compétences et établir une connexion humaine. En utilisant ces stratégies, vous pouvez vous assurer que vos émotions jouent en votre faveur, renforçant cette connexion plutôt que de la perturber.

Transformer le trac en un allié puissant : L’art de canaliser ses émotions.

Le trac, cette sensation familière de papillons dans l’estomac, de mains moites ou de cœur qui bat la chamade, est souvent perçu comme un ennemi à combattre. Pourtant, avec la bonne perspective et les bonnes techniques, le trac peut devenir un allié précieux, un catalyseur qui propulse votre performance à un niveau supérieur.

Canaliser son énergie

Le trac est, dans son essence, une énergie brute. Plutôt que de la réprimer ou de la craindre, pourquoi ne pas l’utiliser à votre avantage ? Cette énergie peut être canalisée pour vous rendre plus alerte, plus dynamique et plus engagé pendant l’entretien. Imaginez cette nervosité comme un courant électrique, et vous-même comme un conducteur. Dirigez cette énergie vers vos paroles, votre posture, votre écoute. Transformez cette tension en passion, en enthousiasme, en vivacité.

Se concentrer sur ses points forts.

Lorsque le trac vous envahit, il est facile de se perdre dans un tourbillon de doutes et d’incertitudes. Pour contrer cela, recentrez-vous sur vos points forts. Qu’avez-vous accompli dans le passé ? Quelles compétences ou expériences vous rendent unique ? En mettant l’accent sur vos atouts, vous créez un bouclier mental contre les effets paralysants du trac, tout en renforçant votre confiance en vous.

Se rappeler des réussites passées

Chaque réussite, grande ou petite, est une preuve tangible de votre compétence et de votre valeur. Avant l’entretien, ou même pendant, lorsque vous ressentez le trac monter, rappelez-vous ces moments de triomphe. Ces souvenirs servent de rappels puissants que vous avez réussi dans le passé et que vous pouvez le refaire. Ils sont le carburant qui alimente votre confiance et vous pousse à donner le meilleur de vous-même.

Le trac, bien que souvent mal compris, est une partie intégrante de l’expérience humaine. En apprenant à l’apprivoiser et à le transformer en énergie positive, vous vous donnez les moyens de briller, même dans les situations les plus stressantes.

L’après-entretien : Votre tremplin vers l’excellence.

L’entretien est terminé. Vous avez serré la main du recruteur, quitté la salle, et un mélange de soulagement et de curiosité vous envahit. Mais attendez, ce n’est pas encore fini. L’après-entretien est une étape cruciale, une opportunité en or pour transformer chaque expérience en leçon, chaque feedback en force.

Demander un retour au recruteur

Osez franchir cette étape. Demandez un feedback. C’est le signe d’un professionnel qui ne se repose jamais sur ses lauriers, qui cherche toujours à s’élever. Cette démarche montre non seulement votre engagement envers l’excellence, mais aussi votre courage. Car oui, il faut du courage pour demander un retour, pour être prêt à entendre, apprendre et grandir.

Analyser ses propres ressentis

Prenez un moment pour vous. Réfléchissez à l’entretien. Qu’avez-vous ressenti ? Quels moments vous ont rendu fier ? Lesquels vous ont fait douter ? Cette introspection est votre boussole, elle vous guide vers une meilleure version de vous-même, vers une préparation encore plus affûtée pour la prochaine fois.

Identifier les zones d’amélioration pour les prochains entretiens.

Chaque entretien est une mine d’or d’enseignements. Quels sont les points à améliorer ? Peut-être une question à laquelle vous auriez pu répondre différemment ? Ou une compétence à mettre davantage en avant ? En identifiant ces zones, vous vous armez pour les prochains défis, prêt à les aborder avec une confiance renouvelée.

En quête d’attirer et de recruter des profils  d’exception ?

Profitez d'une séance de conseil gratuite de 30 minutes.

Conclusion.

L’entretien d’embauche n’est pas seulement un échange de compétences et d’expériences, c’est aussi une danse émotionnelle. Chaque question, chaque réponse, chaque interaction est teintée d’émotions, qu’elles soient visibles ou cachées sous la surface. La maîtrise émotionnelle n’est pas un simple bonus, c’est une nécessité, un atout majeur qui peut faire la différence entre une simple rencontre et une opportunité saisie.

En armant votre esprit avec ces précieux conseils d’entretien professionnel, vous ne vous préparez pas seulement à répondre aux questions. Vous vous préparez à naviguer avec aisance dans les eaux parfois tumultueuses de l’entretien, à transformer chaque défi en opportunité, chaque trac en énergie.

Alors, la prochaine fois que vous franchirez la porte d’une salle d’entretien, rappelez-vous : vous êtes armé, préparé et prêt à briller. Car avec la maîtrise émotionnelle, chaque entretien devient une scène où vous êtes la st

Auteur

Olivier NIEL

Enthousiaste des domaines de l’innovation et des ressources humaines, Olivier Niel partage son expertise à travers des articles dynamiques sur notre blog.

Voir d'autres articles

woman in white shirt sitting beside woman in blue shirt

Pourquoi devriez-vous utiliser des textiles pour promouvoir votre entreprise ?

Les textiles sont des matériaux pouvant être tricotés ou tissés. Ils se composent de fibres et peuvent servir à réaliser...

black smartphone near person

Comment créer un argumentaire de vente ?

Dans le paysage dynamique des affaires d’aujourd’hui, l’argumentaire de vente se positionne comme un pilier incontournable, un art subtil alliant...

Feedback manager

Feedback : vers une culture d’entreprise positive et productive.

Qu’est-ce qui distingue un manager efficace d’un simple superviseur ? La capacité à utiliser le feedback comme un outil de...