Comment indiquer son niveau de langue sur son CV : 5 conseils pratiques

Dans un monde où la globalisation est devenue la norme, la capacité à communiquer efficacement dans une variété de langues est désormais une compétence essentielle sur le marché du travail.

Que ce soit pour travailler dans des contextes internationaux, pour interagir avec des clients de diverses origines ou simplement pour démontrer sa polyvalence, la maîtrise des langues étrangères est un atout indéniable qui peut vous démarquer dans une pile de CV.

Cependant, il est crucial de savoir comment présenter adéquatement cette compétence. L’expression subjective de votre niveau de langue peut prêter à confusion et ne pas transmettre l’image précise de votre compétence.

C’est là qu’intervient le Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL), un outil qui vous permet de quantifier et de qualifier vos compétences linguistiques de manière objective et reconnue à l’échelle internationale. Dans cet article, nous vous proposons cinq conseils pratiques pour indiquer efficacement votre niveau de langue sur votre CV, en utilisant le CECRL, et ainsi maximiser vos chances d’attirer l’attention des recruteurs.

Comprendre le Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL).

Le CECRL est une norme internationalement reconnue pour décrire et évaluer la compétence linguistique. Conçu par le Conseil de l’Europe, ce cadre est largement utilisé dans l’enseignement des langues et la certification linguistique.

Il propose une échelle de six niveaux de compétence, qui peuvent être regroupés en trois grands niveaux :

  • Niveau de base : A1 (découverte) et A2 (survie). Ces niveaux impliquent une compréhension et une expression simples, adaptées à des situations de la vie quotidienne avec un langage clairement articulé.
  • Niveau intermédiaire : B1 (seuil) et B2 (progression). Ces niveaux représentent un niveau de compétence suffisant pour gérer des situations de la vie courante, de travail et d’études.
  • Niveau avancé : C1 (autonomie) et C2 (maîtrise). Ces niveaux indiquent une compétence linguistique quasi-native, permettant la compréhension de tout, y compris des textes abstraits et complexes, ainsi qu’une expression fluide et précise.

Le CECRL ne se contente pas d’évaluer la compétence en grammaire et en vocabulaire. Il couvre également une variété de compétences linguistiques, dont la compréhension orale et écrite, l’expression orale et écrite, ainsi que l’interaction orale.

Comprendre le fonctionnement du CECRL est donc crucial pour pouvoir évaluer correctement son niveau de langue et le présenter de manière claire et reconnue à l’international sur son CV. Ce cadre vous permet de donner une image précise de votre compétence linguistique à votre futur employeur, qui sera en mesure d’évaluer si vos compétences correspondent aux besoins du poste.

Niveaux de langue pour le CV

Type d’utilisateur Niveau Capacités
Utilisateur élémentaire – A1 Introductif ou découverte Capable de comprendre et d’employer des expressions simples, et de se présenter.
Utilisateur élémentaire – A2 Intermédiaire ou usuel Capable de comprendre et d’échanger des informations simples du quotidien.
Utilisateur indépendant – B1 Seuil Capable de comprendre les points essentiels d’une conversation, de raconter des expériences et de rédiger un texte simple. Peut se débrouiller dans de nombreuses situations.
Utilisateur indépendant – B2 Avancé ou indépendant Capable de développer un argument et de rédiger un texte plus complexe.
Utilisateur expérimenté – C1 Autonome Capable de mener une conversation sans difficulté et de s’exprimer de manière spontanée et fluide, sans avoir à chercher ses mots.
Utilisateur expérimenté – C2 Maîtrise Maîtrise totale de la langue, à un niveau comparable à une langue maternelle ou à la langue d’un pays où l’on a vécu pendant une longue période.

Se référer aux niveaux CECRL plutôt qu’aux termes vagues

Lorsque vous indiquez votre niveau de langue sur votre CV, il est crucial d’être aussi précis et clair que possible. L’ambiguïté ou l’utilisation de termes vagues peut conduire à des malentendus, à une surestimation ou une sous-estimation de vos compétences réelles.

Des expressions telles que « niveau débutant », « niveau intermédiaire » ou « niveau avancé » sont souvent utilisées pour décrire le niveau de compétence linguistique. Cependant, elles peuvent être sujettes à interprétation, car elles n’ont pas de définition standard et peuvent varier en fonction de la perception de chacun.

Pour cette raison, il est recommandé de se référer aux niveaux définis par le Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL). Les niveaux CECRL offrent une échelle standardisée et reconnue internationalement pour évaluer et décrire votre niveau de compétence linguistique. En utilisant cette échelle, vous pouvez donner une image précise et fiable de votre compétence linguistique à votre futur employeur.

Au lieu de dire « Je parle couramment l’anglais », vous pouvez dire « Mon niveau en anglais est C1 selon le CECRL ». Cela donne une image beaucoup plus claire de votre capacité réelle à utiliser l’anglais dans un contexte professionnel.

Rappelez-vous, l’honnêteté est essentielle lors de l’évaluation de votre niveau de langue. Il est préférable d’être modeste et précis que d’exagérer vos compétences, car vous pourriez être testé sur vos compétences linguistiques lors d’un entretien ou au travail.

Mentionner tout certificat officiel

Si vous avez passé des tests de langue officiels, comme le TOEFL (Test of English as a Foreign Language), l’IELTS (International English Language Testing System), le DELF/DALF (Diplôme d’Études en Langue Française/Diplôme Approfondi de Langue Française) ou le DELE (Diploma de Español como Lengua Extranjera), il est crucial de les mentionner sur votre CV.

La possession d’un certificat officiel délivré par une institution reconnue confirme de manière formelle votre niveau de compétence linguistique. C’est une preuve tangible qui valide vos affirmations concernant votre niveau de langue.

Voici comment vous pouvez présenter cette information sur votre CV :

  • Nom du certificat : Commencez par le nom complet du test ou de l’examen que vous avez passé. Par exemple, « Test of English as a Foreign Language (TOEFL) ».
  • Date : Mentionnez la date à laquelle vous avez passé le test. Cela donne à l’employeur une idée de l’actualité de votre certification. Par exemple, « TOEFL, passé en juin 2022 ».
  • Score ou niveau : Indiquez le score que vous avez obtenu ou le niveau que vous avez atteint. Par exemple, « TOEFL, passé en juin 2022, score de 110/120 ». Si le test est aligné sur le CECRL, indiquez également le niveau CECRL correspondant.

Ces informations offrent une validation objective de votre compétence linguistique, qui peut être d’une grande valeur pour les employeurs. Elles montrent non seulement votre niveau de compétence dans une langue particulière, mais aussi votre engagement à améliorer et certifier vos compétences linguistiques.

Où passer des tests de niveau de langue en France ?

En France, plusieurs centres offrent des tests de langue officiels qui permettent d’évaluer et de certifier vos compétences linguistiques. Voici quelques exemples :

Le British Council propose le test IELTS dans plusieurs villes, y compris Paris, Lyon, Marseille et Nice. De plus, il offre des ressources en ligne pour aider à la préparation du test.

ETS Global est le centre officiel pour le test TOEFL en France, avec des sessions d’examen dans plusieurs villes à travers le pays.

Pour tester votre niveau d’espagnol, l’Institut Cervantes offre le test DELE, avec des centres à Paris, Bordeaux, Lyon et Toulouse.

L’Institut Goethe propose des tests de compétence en allemand dans toute la France pour ceux qui souhaitent certifier leur niveau dans cette langue.

L’Alliance Française offre le DELF et le DALF pour les personnes non francophones qui souhaitent évaluer leur niveau de français.

Enfin, de nombreuses universités ont des centres de langues qui proposent des tests de compétence linguistique, souvent à des tarifs réduits pour les étudiants.

Il est essentiel de vérifier les dates, les frais d’inscription et les exigences spécifiques pour chaque test sur les sites web officiels de ces institutions. De nombreux centres offrent également des cours de préparation aux tests, qui peuvent vous aider à obtenir le meilleur score possible.

Où positionner ses compétences linguistiques sur un CV ?

La position de vos compétences linguistiques sur votre CV dépend largement de leur importance pour le poste que vous visez. Si la maîtrise d’une langue étrangère est une compétence clé pour le poste, alors il serait judicieux de la mettre en évidence dans votre section de compétences, qui est généralement placée en haut du CV, juste après l’en-tête et l’objectif de carrière.

Si la langue est moins importante pour le poste mais reste un avantage, vous pouvez la placer dans une section dédiée aux compétences linguistiques, généralement placée en bas du CV, après l’expérience professionnelle et l’éducation. Vous pouvez intituler cette section « Langues » ou « Compétences linguistiques ».

Dans tous les cas, soyez clair et concis en mentionnant la langue, le niveau de compétence (en vous référant aux niveaux CECRL), et toute certification officielle que vous pourriez avoir.

N’oubliez pas que la manière dont vous présentez vos compétences linguistiques peut donner un aperçu de votre niveau de professionnalisme et de votre attention aux détails. Ainsi, prenez le temps de bien structurer cette information, pour faciliter sa lecture par les recruteurs.

En quête d’attirer et de recruter des profils  d’exception ?

Profitez d'une séance de conseil gratuite de 30 minutes.

Conclusion

Mettre en évidence vos compétences linguistiques peut grandement améliorer votre CV et augmenter vos chances d’être retenu pour un emploi. Utilisez le Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL) pour évaluer et décrire précisément vos compétences linguistiques. En outre, n’oubliez pas de mentionner toute certification officielle que vous pourriez avoir, car elle confirme votre niveau de compétence de manière tangible et objective.

Quant à la position de vos compétences linguistiques sur votre CV, elle devrait dépendre de leur importance pour le poste que vous visez. Elles peuvent être placées dans la section de compétences, en haut du CV, si elles sont essentielles pour le poste. Si elles sont moins importantes mais toujours bénéfiques, elles peuvent être placées dans une section dédiée, généralement située en bas du CV.

Enfin, n’oubliez pas qu’il existe de nombreux centres en France où vous pouvez passer des tests de langue officiels pour obtenir une certification. Cela peut être une excellente manière de démontrer votre engagement envers l’apprentissage des langues et l’amélioration de vos compétences.

Ainsi, soyez clair, précis et honnête lorsque vous indiquez votre niveau de langue sur votre CV. Cela pourrait bien être le facteur décisif qui vous distingue des autres candidats. Bonne chance !

Auteur

Olivier NIEL

Enthousiaste des domaines de l’innovation et des ressources humaines, Olivier Niel partage son expertise à travers des articles dynamiques sur notre blog.

Voir d'autres articles

two women sitting beside table and talking

Comment se décrire sur un CV pour se démarquer ?

L’importance de se démarquer sur un CV et en entretien Dans un marché du travail de plus en plus compétitif,...

space gray iPhone X beside turned on laptop beside coffee and succulent plant

Retenir les talents : pourquoi les promotions ne suffisent pas

Dans le paysage professionnel en constante évolution d’aujourd’hui, la rétention des talents est devenue une priorité absolue pour les entreprises...

woman in gray and white striped long sleeve shirt using silver macbook

Comment bien préparer votre entretien d’embauche : Conseils et astuces pour réussir votre entretien de recrutement

Le jour de l’entretien d’embauche est une étape cruciale dans votre recherche d’emploi. Il est donc essentiel de bien vous...