Les métiers de l’avenir : quelles sont les tendances du marché de l’emploi en 2021 ?

Olivier août 12, 2020 0 Comments
[vc_row][vc_column][vc_column_text]E

n France et à l’horizon de l’année 2021-2022, plus de 800 000 emplois vont être à pouvoir. Et ce, dans plusieurs secteurs d’activité, notamment dans les métiers du sales, de la santé et des services en général. L’étude de la Dares (Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques, a chiffré l’évolution de chaque secteur d’activité. Et cela, en se basant sur des prévisions liées au nombre de départs à la retraite de chaque année.

[/vc_column_text][vc_column_text]Pour l’année 2021-2022, plus de 80 % des emplois à pouvoir seront proposés pour remplacer les départs à la retraite, alors que 20 % seront de nouveaux postes à pouvoir proposés pour combler le besoin des entreprises. Plusieurs scénarios s’offrent aux étudiants pour choisir leur métier d’avenir, mais les tendances du marché ont également leurs mots à dire.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][wgl_spacing spacer_size=”31″][vc_column_text]

Les métiers du sales et de la vente : de plus en plus sollicités par les recruteurs

[/vc_column_text][wgl_spacing spacer_size=”21″][vc_column_text]

Malgré que le contexte économique actuel se conjugue fragile, les métiers du sales maintiennent toujours une valeur sûre dans le marché de l’emploi. Le Sales en lui-même est un professionnel de la négociation entre le marché financier (Les banques) et les clients. Son métier consiste à analyser minutieusement le marché financier, de conseiller ainsi que de proposer des solutions financières adaptées à chaque besoin. C’est une option de carrière qui sera davantage plus demandée sur le marché de l’emploi dans les années à venir, vu sa forte dimension commerciale et relationnelle.

[/vc_column_text][vc_column_text]

Toujours dans les secteurs de la vente, les cadres commerciaux ainsi que les financiers auront leur part du gâteau. Plusieurs postes à pouvoir seront créés pour faire face à la concurrence acharnée que connaissent plusieurs entreprises. La demande sera donc orientée vers des profils compétents, avec de fortes compétences en vente et en négociation.

[/vc_column_text][vc_column_text]

Un bac + 5 obtenu d’une grande école de commerce ou d’ingénieur sera sollicité pour les postes à responsabilités. Les titulaires d’un bac + 2/3 en commerce trouveront également des débouchés, chaque année, plus de 80 000 emplois seront pour les comptables et les financiers alors que 40 000 seront dévoués aux métiers de la représentation commerciale, et bien encore.

[/vc_column_text][vc_column_text]

Les métiers du marketing et de l’informatique : le digital à proximité des clients

[/vc_column_text][vc_column_text]Les étudiants se positionnent tardivement sur le secteur du marketing digital. Par contre, c’est un secteur d’activité qui fusionne technologies et techniques de vente par excellence. En 2021, de belles perspectives s’offrent à ce secteur notamment en e-commerce. Permettant d’offrir un service de vente et d’accompagnement complet aux clients à portée de clic ! La maîtrise des outils CRM (Customer Relationship Management) sera favorablement sollicitée.[/vc_column_text][vc_column_text]Le chasseur d’audience ou le trafic manager est un professionnel qui combinent de bonnes compétences commerciales. C’est un métier qui fait partie de la famille du marketing digital qui sera à la une des demandes. On trouvera également une forte demande pour le poste du responsable marketing, qui a généralement pour mission de véhiculer une bonne image évolutive de son entreprise sur le web.[/vc_column_text][vc_column_text]Le 3ème métier du marketing digital qui va notamment être sollicité par les recruteurs durant l’année 2021-2022 est le community manager. Comme son nom l’indique, le métier consiste à animer les pages d’une entreprise sur les réseaux sociaux, mais également gérer l’audience et répondre à ses besoins en matière d’information et de qualité. C’est une fonction qui a un bel avenir, spécialement faite pour les personnes curieuses, créatives, réactives et fascinées par le web et les nouveautés digitales. Généralement, les recruteurs des CM sont les agences spécialisées dans la communication orientée web.[/vc_column_text][vc_column_text]En ce qui concerne le domaine de l’informatique, ce dernier sera de plus en plus à la quête des profils qualifiés. Plus de 150 000 recrutements d’informaticiens va avoir lieu chaque année. C’est généralement un domaine d’activité dynamique en perpétuelle évolution technologique.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][wgl_spacing spacer_size=”16px”][vc_column_text]

Le secteur industriel : de belles perspectives pour les plus qualifiés

[/vc_column_text][wgl_spacing spacer_size=”16px”][vc_column_text]En 2021, les techniciens ainsi que les ouvriers qualifiés auront des belles opportunités dans le secteur industriel. Ces postes remplaceront plusieurs emplois détruits concernant des profils qui ne possèdent aucune qualification. Dans les mois à venir, on ne retrouvera plus dans aucune entité industrielle, des profils sans aucune formation ! L’emploi sera réservé uniquement pour les diplômés dynamiques doté au minimum d’un CAP ou d’un bac professionnel.[/vc_column_text][vc_column_text]L’industrie mécanique, aéronautique, de l’énergie en encore dans le secteur de la construction et du bâtiment a des perspectives prometteuses. Vous hésitez à propos d’une formation ? Un BTS ou un DUT de l’industrie pourra vous ouvrir les portes d’un bel avenir, sans oublier la possibilité d’évoluer vers une spécialisation, grâce à la formation continue ou une licence professionnelle.[/vc_column_text][vc_column_text]Il est vrai que de nouvelles perspectives sont au rendez-vous dans plusieurs secteurs d’activité. D’un autre côté, des secteurs vont perdre des emplois en 2021-2022. Nous soulignions comme exemple : les ouvriers de l’automobile et de la métallurgie non qualifiés, ainsi que le personnel administratif qui représente moins de compétences au quotidien, dont les postes pourront être facilement digitalisés. Ceci ne confirme absolument pas qu’il n’y aura pas d’avenir dans ce sens, sauf que les demandes pour ce type de profils seront de moins en moins importantes à l’horizon 2022.[/vc_column_text][vc_column_text]En conclusion, il sera conseillé aux jeunes étudiants de s’orienter davantage vers les secteurs où il y a plus d’avenir et d’opportunités. Pour les profils moins qualifiés, il est temps de penser à se ressourcer en sollicitant une formation complémentaire.[/vc_column_text][wgl_spacing spacer_size=”16px”][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][/vc_column][/vc_row]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *