Relance client Vs Harcèlement : ce qui est bon à savoir à propos des deux méthodes

Comment relancer vos client?

La relance client/prospect est une action purement stratégique, dans chaque action de vente ou de relance pour paiement de factures.

 À ce niveau, il est bon à savoir que 80 % des commerciaux arrivent à concrétiser une vente entre la 4ᵉ et la 11e relance.

Alors, qu’attendez-vous, pour apprendre cet art ainsi que de peaufiner vos connaissances en la matière ? 

N’oubliez pas ! Le but est de réussir à maintenir le bon contact client et non le harceler dans son quotidien.

N’hésitez pas de flâner entre les lignes de cet article, pour découvrir davantage sur les méthodes.

La relance client : loin d’être un acte désespéré

Attirer votre client ou prospect vers les multiples avantages de votre offre, repose sur un petit rappel des critères considérables dont il va en bénéficier une fois il passera à l’action. 

Qu’il s’agisse d’une opération de relance pour vendre un produit/service, ou pour réclamer un paiement, offrir des bonus ou des réductions pourra jouer favorablement en votre faveur.

À l’heure actuelle,  les clients sont notifiés de plus en plus sur les produits. les services ainsi que sur leur droit en qualité de consommateur. 

La mission du chargé de la vente n’est donc plus la même ! Le commercial aujourd’hui n’est plus sensé à informer, mais bien plus que ça.

La posture de ce professionnel s’oriente de plus en plus vers le conseil et l’assistance.

Un bon commercial ne perd jamais espoir, même après une relance négative. C’est également un caractère persévérant et intelligent.

Comment mieux organiser ses relances ?

Se présenter auprès de votre prospect s’avère important. Cette action lui permet de se rafraîchir la mémoire ainsi que d’éveiller le besoin d’achat chez lui. 

Pensez également à garnir votre offre avec des bonus, des réductions ou même avec d’autres avantages qui peuvent s’accoupler à l’offre principale.

Dans le cas d’une relance pour règlement d’une facture, ou le pré-recouvrement, la manière change selon l’importance du montant de la facture en lui-même. 

À chaque relance, n’oubliez pas de se mener de la situation compactable à jour de chaque client.

 Afin d’éviter un éventuel mal entendu. Dans un premier temps, une relance téléphonique sera bien appréciée. 

Si le délai donné par le client n’a pas été respecté, une seconde relance au bout de 3 jours s’avère obligatoire, via un mail de rappel bien rédigé, loin de toute mauvaise fois ou harcèlement.

 En fin de compte, ce n’est qu’un petit rappel de paiement et non d’une injonction.

Si vous êtes un commercial ou un responsable de vente cherchant à optimiser sa routine journalière. N’hésitez pas de découvrir Sweet Show. L’outil indispensable pour perfectionner son discours marketing

 

Laisser votre commentaire