Réussir son entretien : Comment choisir et présenter vos 5 qualités et 5 défauts.

Lors d’un entretien d’embauche, le recruteur cherche à comprendre qui vous êtes en tant que professionnel.

Les qualités et les défauts que vous choisissez de mettre en avant peuvent donner un aperçu de votre personnalité, de votre manière de travailler et de votre capacité à vous intégrer dans l’équipe. C’est pourquoi il est essentiel de bien préparer cette partie de l’entretien.

Pourquoi les recruteurs demandent vos qualités et défauts

Les recruteurs posent cette question pour évaluer votre capacité à faire preuve d’auto-évaluation et à comprendre comment vos traits de caractère peuvent affecter votre travail. Ils veulent voir si vous pouvez parler de vous-même de manière honnête et réfléchie.

Comment cette question influence votre image de candidat

La façon dont vous répondez à cette question peut donner au recruteur une idée de votre niveau de confiance, de votre capacité à prendre des décisions et de votre volonté de vous améliorer. C’est une occasion de montrer que vous êtes conscient de vos forces et de vos faiblesses et que vous êtes prêt à travailler sur ces dernières.

Comment choisir vos 5 qualités pour un entretien ?

Les qualités les plus appréciées par les recruteurs

Les recruteurs apprécient les candidats qui peuvent donner des exemples concrets de leurs qualités. Par exemple, si vous dites que vous êtes bon pour résoudre les problèmes, vous pourriez parler d’une situation où vous avez dû trouver une solution à un défi complexe.

Adapter vos qualités au poste visé

Lorsque vous choisissez les qualités à citer en entretien, pensez à celles qui sont directement liées au poste à pourvoir. Par exemple, si le poste nécessite de travailler en équipe, vous pourriez mentionner votre capacité à collaborer et à communiquer efficacement.

Comment présenter vos cinq qualités de manière efficace

Structurer votre réponse

Lors de l’entretien, il est important de présenter vos qualités de manière concise et claire. Vous pouvez par exemple commencer par dire : « Une qualité que j’apporte est… », puis donner un exemple concret qui illustre cette qualité.

Exemples de présentation de qualités

Par exemple, si vous dites que vous êtes bon pour prendre des initiatives, vous pourriez parler d’une fois où vous avez pris l’initiative de résoudre un problème ou d’améliorer un processus au travail.

Comment choisir vos 5 défauts pour un entretien ?

Les défauts à éviter

Il est important de choisir des défauts qui ne nuisent pas à votre capacité à effectuer le travail pour lequel vous postulez. Par exemple, si le poste nécessite de travailler en équipe, évitez de dire que vous avez du mal à travailler avec les autres.

Transformer vos défauts en atouts

Un défaut peut être vu comme un atout s’il est présenté de la bonne manière. Par exemple, être impatient peut être vu comme un désir de faire bouger les choses rapidement.

Comment présenter vos 5 défauts de manière efficace

Structurer votre réponse

Lorsque vous parlez de vos défauts lors d’un entretien, il est important de les présenter de manière structurée pour montrer que vous avez une compréhension claire de vos points à améliorer. Commencez par identifier le défaut, puis expliquez comment il se manifeste dans votre travail ou votre vie quotidienne. Ensuite, parlez des mesures que vous prenez pour surmonter ce défaut ou minimiser son impact sur votre travail. Par exemple, si votre défaut est l’impatience, vous pourriez dire :

« Je suis parfois impatient, ce qui peut me pousser à prendre des décisions trop rapidement. Cependant, je suis conscient de ce défaut et j’essaie de le gérer en prenant le temps de réfléchir avant d’agir, surtout dans des situations importantes. »

Les 30 défauts à aborder lors d’un entretien d’embauche

Lors d’un entretien d’embauche, il est tout aussi important de savoir comment parler de vos défauts de manière constructive. Voici une liste de 30 défauts que vous pourriez envisager de mentionner, en fonction de leur pertinence pour le poste auquel vous postulez :

  1. Impatient : L’impatience peut parfois conduire à des actions précipitées, mais elle peut aussi être interprétée comme une volonté de faire avancer les choses rapidement.
  2. Perfectionniste : Le perfectionnisme peut parfois conduire à une surcharge de travail, mais il peut aussi être vu comme un signe de votre engagement envers la qualité.
  3. Trop critique : Être trop critique peut parfois créer des tensions, mais cela peut aussi être interprété comme un signe de votre engagement envers l’amélioration continue.
  4. Têtu : La ténacité peut parfois être perçue comme de l’obstination, mais elle peut aussi être vue comme un signe de détermination.
  5. Timide : La timidité peut parfois entraver la communication, mais elle peut aussi être perçue comme de la réserve ou de la discrétion.
  6. Indécis : L’indécision peut parfois ralentir le processus de prise de décision, mais elle peut aussi être interprétée comme le signe d’une réflexion approfondie.
  7. Distrait : La distraction peut parfois affecter la concentration, mais elle peut aussi être le signe d’une pensée créative.
  8. Trop émotif : Être trop émotif peut parfois affecter la stabilité émotionnelle, mais cela peut aussi être perçu comme de l’empathie.
  9. Pessimiste : Le pessimisme peut parfois affecter l’ambiance de travail, mais il peut aussi être vu comme un réalisme sain.
  10. Trop indépendant : Être trop indépendant peut parfois être perçu comme un manque de travail d’équipe, mais cela peut aussi être vu comme un signe d’autonomie.
  11. Trop dépendant : Être trop dépendant peut parfois être perçu comme un manque d’autonomie, mais cela peut aussi être vu comme un signe de bonne collaboration.
  12. Procrastinateur : La procrastination peut parfois affecter la productivité, mais elle peut aussi être interprétée comme le signe d’une bonne gestion du stress.
  13. Trop direct : Être trop direct peut parfois être perçu comme de l’agressivité, mais cela peut aussi être vu comme un signe d’honnêteté.
  14. Résistant au changement : La résistance au changement peut parfois entraver l’innovation, mais elle peut aussi être perçue comme un signe de stabilité.
  15. Trop compétitif : Être trop compétitif peut parfois créer des tensions, mais cela peut aussi être vu comme un signe de détermination.
  16. Trop détaillé : Être trop détaillé peut parfois ralentir le travail, mais cela peut aussi être perçu comme un signe de rigueur.
  17. Trop généraliste : Être trop généraliste peut parfois être perçu comme un manque de spécialisation, mais cela peut aussi être vu comme un signe de polyvalence.
  18. Trop ambitieux : Être trop ambitieux peut parfois être perçu comme de l’égoïsme, mais cela peut aussi être vu comme un signe de motivation.
  19. Peur de l’échec : La peur de l’échec peut parfois entraver la prise de risques, mais elle peut aussi être interprétée comme un signe de prudence.
  20. Trop confiant : Être trop confiant peut parfois être perçu comme de l’arrogance, mais cela peut aussi être vu comme un signe de confiance en soi.
  21. Réservé : Être réservé peut parfois être perçu comme un manque d’ouverture, mais cela peut aussi être vu comme un signe de respect pour les autres.
  22. Impulsif : L’impulsivité peut parfois conduire à des actions irréfléchies, mais elle peut aussi être interprétée comme un signe de spontanéité.
  23. Négatif : La négativité peut parfois affecter l’ambiance de travail, mais elle peut aussi être vue comme un signe de réalisme.
  24. Passif : Être passif peut parfois être perçu comme un manque d’initiative, mais cela peut aussi être vu comme un signe de patience.
  25. Impersonnel : Être impersonnel peut parfois être perçu comme un manque d’empathie, mais cela peut aussi être vu comme un signe de professionnalisme.
  26. Trop analytique : Être trop analytique peut parfois ralentir le processus de prise de décision, mais cela peut aussi être vu comme un signe de rigueur intellectuelle.
  27. Trop créatif : Être trop créatif peut parfois être perçu comme un manque de réalisme, mais cela peut aussi être vu comme un signe d’innovation.
  28. Trop prudent : Être trop prudent peut parfois entraver la prise de risques, mais cela peut aussi être interprété comme un signe de prudence.
  29. Trop enthousiaste : Être trop enthousiaste peut parfois être perçu comme de l’insouciance, mais cela peut aussi être vu comme un signe de passion.
  30. Trop calme : Être trop calme peut parfois être perçu comme un manque d’énergie, mais cela peut aussi être vu comme un signe de sérénité.

Rappelez-vous, lors d’un entretien d’embauche, il est important de choisir des défauts qui ne nuisent pas à votre capacité à effectuer le travail pour lequel vous postulez. De plus, il est utile de montrer que vous êtes conscient de vos défauts et que vous prenez des mesures pour les améliorer.

 Exemples de présentation de défauts

Il est toujours utile de donner des exemples concrets pour illustrer vos points. Si vous parlez de votre impatience, vous pourriez donner un exemple d’une situation où votre impatience vous a poussé à agir trop rapidement, et comment cela a affecté le résultat. Ensuite, parlez de ce que vous avez appris de cette expérience et comment vous avez utilisé cette leçon pour améliorer votre gestion de l’impatience. Par exemple : « Dans mon précédent emploi, mon impatience m’a poussé à lancer un projet sans avoir complètement vérifié tous les détails. Cela a conduit à des problèmes plus tard. Depuis cette expérience, j’ai appris à prendre plus de temps pour la planification et la vérification avant de démarrer un nouveau projet.

Défauts et Comment les Transformer en Qualités

Défauts Comment les Transformer en Qualités
Impatient Montrer que cette impatience peut conduire à une action rapide et à la réalisation rapide des tâches.
Perfectionniste Indiquer que cela conduit à un travail de haute qualité et à une attention particulière aux détails.
Trop critique Expliquer que cela peut aider à identifier les domaines d’amélioration et à améliorer constamment le travail.
Têtu Peut être vu comme une personne déterminée et persistante lorsqu’elle est dirigée de manière appropriée.
Timide Peut être perçu comme étant réfléchi, à l’écoute et respectueux des autres.
Indécis Peut être interprété comme quelqu’un qui prend le temps de peser toutes les options avant de prendre une décision.
Distrait Peut être vu comme une personne créative qui pense « hors des sentiers battus ».
Trop émotif Peut être perçu comme quelqu’un de passionné et d’empathique.
Pessimiste Peut être vu comme quelqu’un qui identifie les problèmes potentiels et travaille à les résoudre avant qu’ils ne surviennent.
Trop indépendant Peut être perçu comme une personne autonome et auto-motivée.
Trop dépendant Peut être vu comme quelqu’un qui travaille bien en équipe et qui valorise la collaboration.
Procrastinateur Peut être interprété comme quelqu’un qui travaille bien sous pression.
Trop direct Peut être vu comme une personne honnête et transparente.
Résistant au changement Peut être perçu comme quelqu’un qui valorise la stabilité et la prévisibilité.
Trop compétitif Peut être vu comme une personne motivée et déterminée à réussir.
Trop détaillé Peut être perçu comme quelqu’un qui est minutieux et qui fait attention à la qualité de son travail.
Trop généraliste Peut être vu comme une personne polyvalente et adaptable.
Trop ambitieux Peut être perçu comme quelqu’un qui est motivé et qui a de grands objectifs.
Peur de l’échec Peut être interprété comme quelqu’un qui est prudent et qui planifie soigneusement ses actions.
Trop confiant Peut être vu comme une personne qui a une forte estime de soi et qui est prête à relever des défis.

Erreurs courantes à éviter lors de la présentation de vos qualités et défauts

Exagérer vos qualités

Il est important de rester authentique lors de votre entretien. Les recruteurs peuvent généralement dire quand un candidat exagère ses qualités. Au lieu de cela, concentrez-vous sur vos véritables forces et donnez des exemples concrets pour les soutenir.

Minimiser vos défauts

De même, minimiser vos défauts ou les présenter comme des « faux défauts » peut donner l’impression que vous manquez d’auto-réflexion. Soyez honnête à propos de vos défauts, mais montrez également comment vous travaillez pour les améliorer.

Comment préparer à l’avance vos réponses sur vos qualités et défauts

Faire une liste de vos qualités et défauts

Avant l’entretien, prenez le temps de faire une liste de vos qualités et défauts. Réfléchissez à la façon dont ils se sont manifestés dans vos expériences passées et comment ils pourraient affecter votre performance dans le poste à pourvoir.

Pratiquer votre présentation

Une fois que vous avez votre liste, pratiquez la présentation de vos qualités et défauts. Cela peut vous aider à vous sentir plus à l’aise lors de l’entretien réel.

Comment réagir aux questions de suivi sur vos qualités et défauts ?

Répondre aux questions de clarification

Le recruteur peut poser des questions de suivi pour obtenir plus d’informations sur les qualités et les défauts que vous avez mentionnés. Soyez prêt à donner plus de détails ou à fournir des exemples supplémentaires.

Gérer les objections du recruteur

Si le recruteur conteste l’une de vos qualités ou de vos défauts, restez calme et professionnel. Expliquez votre point de vue et montrez que vous êtes ouvert aux remarques constructives.

Exemples de réponses réussies à la question sur les qualités et défauts

Exemple 1

Une de mes principales qualités est ma capacité à résoudre les problèmes. Par exemple, dans mon précédent poste, j’ai réussi à identifier et à résoudre un problème majeur qui affectait la productivité de l’équipe. En ce qui concerne mes défauts, je peux être assez impatient, surtout lorsque je suis passionné par un projet. Cependant, je suis conscient de cela et j’essaie de prendre le temps de réfléchir avant de prendre des décisions. »

Exemple 2

« Je suis une personne qui sait prendre des initiatives. Dans mon précédent emploi, j’ai pris l’initiative de mettre en place un nouveau système de gestion de projet qui a amélioré l’efficacité de l’équipe. En ce qui concerne mes défauts, je peux parfois être trop critique envers moi-même. Je travaille sur ce point en essayant de me concentrer sur mes réussites et en apprenant de mes erreurs plutôt que de me focaliser uniquement sur les aspects négatifs.

Les 5 qualités à valoriser en entretien

  1. Capacité à résoudre les problèmes de manière efficace : Cette qualité est très appréciée par les recruteurs car elle démontre votre capacité à faire face à des situations difficiles et à trouver des solutions. Vous pouvez argumenter cette qualité en donnant des exemples concrets de situations où vous avez dû résoudre un problème complexe.
  2. Capacité à gérer les conflits : Cette qualité montre que vous pouvez travailler en équipe et gérer les tensions qui peuvent survenir. Vous pouvez illustrer cette qualité en racontant une situation où vous avez réussi à résoudre un conflit au sein d’un groupe.
  3. Aptitude à atteindre les objectifs : Cette qualité démontre votre détermination et votre capacité à vous concentrer sur les résultats. Vous pouvez l’argumenter en donnant des exemples de vos réalisations passées.
  4. Capacité à prendre des décisions : Cette qualité montre que vous êtes capable de prendre des initiatives et de faire avancer les choses. Vous pouvez l’illustrer en donnant des exemples de décisions importantes que vous avez prises et qui ont eu un impact positif.
  5. Adhésion aux valeurs de l’entreprise : Cette qualité est particulièrement importante car elle montre que vous êtes en phase avec la culture de l’entreprise. Vous pouvez l’argumenter en expliquant comment vos valeurs personnelles se recoupent avec celles de l’entreprise.

Les 5 défauts à citer en entretien

  1. Impatient : Bien que l’impatience puisse être perçue comme un défaut, elle peut aussi être interprétée comme une volonté de faire avancer les choses rapidement. Vous pouvez argumenter ce défaut en expliquant comment vous travaillez pour le gérer et en donnant des exemples de situations où votre impatience a conduit à des résultats positifs.
  2. Perfectionniste : Le perfectionnisme peut parfois conduire à une surcharge de travail, mais il peut aussi être vu comme un signe de votre engagement envers la qualité. Vous pouvez argumenter ce défaut en expliquant comment vous équilibrez votre désir de perfection avec la nécessité d’être efficace.
  3. Trop critique : Être trop critique peut parfois créer des tensions, mais cela peut aussi être interprété comme un signe de votre engagement envers l’amélioration continue. Vous pouvez argumenter ce défaut en expliquant comment vous utilisez vos critiques de manière constructive.
  4. Trop indépendant : Bien que l’indépendance puisse parfois être perçue comme un manque de travail d’équipe, elle peut aussi être vue comme un signe de votre capacité à prendre des initiatives. Vous pouvez argumenter ce défaut en expliquant comment vous équilibrez votre indépendance avec la nécessité de travailler en équipe.
  5. Peur de l’échec : La peur de l’échec peut parfois vous empêcher de prendre des risques, mais elle peut aussi être interprétée comme un signe de votre prudence et de votre désir de bien faire les choses. Vous pouvez argumenter ce défaut en expliquant comment vous travaillez pour surmonter cette peur et en donnant des exemples de situations où votre prudence a conduit à des résultats positifs.

En préparant votre entretien et en réfléchissant à la manière dont vous pouvez transformer vos défauts en qualités, vous serez mieux équipé pour répondre à la question des qualités et des défauts de manière convaincante.

Conclusion : La clé du succès pour répondre à la question sur les qualités et défauts

Récapitulatif des points clés

Répondre à la question sur les qualités et les défauts lors d’un entretien peut être un défi, mais avec une préparation adéquate, vous pouvez transformer cette question en une opportunité de montrer au recruteur pourquoi vous êtes le candidat idéal pour le poste.

 Derniers conseils pour votre entretien

N’oubliez pas que l’objectif de l’entretien est de montrer au recruteur que vous avez les compétences et les qualités nécessaires pour réussir dans le poste à pourvoir. Utilisez la question sur les qualités et les défauts comme une occasion de montrer comment vous pouvez apporter de la valeur à l’entreprise.

Auteur

Olivier NIEL

Enthousiaste des domaines de l’innovation et des ressources humaines, Olivier Niel partage son expertise à travers des articles dynamiques sur notre blog.

Voir d'autres articles

three women sitting at the table

De bonnes réponses à la question ‘qu’est-ce qui vous motive ?’

C’est une question courante dans les entretiens d’embauche : « Qu’est-ce qui vous motive ? » Et il peut être difficile de répondre...

Le logiciel de recrutement, l’outil indispensable du recruteur en 2022 !

Le logiciel de recrutement, l’outil indispensable du recruteur en 2022 !

Les logiciels de recrutement sont en passe de devenir l’outil indispensable des recruteurs en 2022. L’époque où vous utilisiez des...

three women sitting beside table

Comment réussir un second entretien de recrutement : Guide complet pour décrocher le poste souhaité

Le second entretien d’embauche est une étape cruciale dans le processus de recrutement. Si vous avez fait bonne impression lors...