Tel: 0617012661

Les astuces pour un recrutement réussi.

Les astuces pour un recrutement réussi.

 

TOP 5 des erreurs à ne pas faire en entretien

Certains comportements et attitudes lors d’un entretien d’embauche peuvent ruiner vos chances d’obtenir le poste convoité, même si votre CV est de qualité et que votre motivation est élevée. Nous allons vous présenter un TOP 5 des erreurs à ne pas faire en entretien.

1. Arriver en retard

La première impression que vous donnez aux recruteurs est primordiale. Vous risquez donc de compromettre vos chances d’obtenir le poste convoité en arrivant en retard à un entretien d’embauche. Arriver en retard à un entretien d’embauche révèle un manque de respect vis-à-vis du recruteur, et montre que vous n’êtes ni fiable ni sérieux. Il est également important d’être poli avec l’ensemble des personnes que vous croiserez dans l’entreprise, car ce seront peut-être vos futurs collègues.

2. Montrer son stress

Il est normal d’être stressé avant un entretien d’embauche. Néanmoins, il est nécessaire de le maitriser et de ne pas le laisser transparaitre. En effet, vos tics nerveux n’échapperont pas aux recruteurs qui sentiront que vous n’êtes pas à l’aise. Des exercices de relaxation peuvent vous aider à gérer cette situation. Les signes qui montrent votre stress sont les jambes et les bras croisés, ainsi que les regards fuyants.

3. Ne pas connaitre l’entreprise

La méconnaissance de l’entreprise qui propose l’emploi est assez répandue chez les candidats. Il ne suffit pas de lire l’annonce et de connaitre le poste avant de se rendre à un entretien d’embauche. En effet, il faut également se renseigner sur l’entreprise et sur le secteur d’activité afin de pouvoir échanger avec les recruteurs. Cela prouve que vous êtes investis, motivé et curieux. De plus, à l’heure d’internet, les candidats n’ont plus aucune excuse.

4. Réciter son CV

La maitrise de son parcours est importante, tout comme le fait de savoir en parler. Néanmoins, il ne faut pas donner l’impression d’avoir appris par cœur son CV en répondant trop rapidement. Il faut conserver un air naturel face aux questions des recruteurs sur votre parcours, et n’apprendre que les grandes lignes de celui-ci lors de votre préparation à l’entretien. Vos réponses doivent être adaptées au poste convoité et à l’entreprise, et vous devez vous concentrer sur les expériences pertinentes.

5. Rater sa sortie

Les dernières minutes d’un entretien d’embauche sont généralement consacrées aux questions du candidat. Vous devez donc en avoir préparé au préalable ou en avoir noté durant l’entretien. En restant muet, vous révéleriez un manque d’intérêt pour le poste. Pensez à demander les coordonnées de la personne que vous devrez recontacter pour avoir des informations sur le processus de recrutement, à remercier le recruteur et à le saluer avant de quitter la pièce.Ces erreurs peuvent amoindrir, voire ruiner, vos chances d’obtenir le poste que vous convoitez. Veillez donc à ne pas les faire afin d’attendre sereinement la réponse des recruteurs.

 

Les 5 attitudes qui cartonnent pendant l’entretien d’embauche

Pour réussir son entretien d’embauche concernant une fonction commerciale, voici quelques règles de base qui vous démarqueront des autres candidats.De manière générale, l’impression que vous allez laisser au recruteur sera primordiale dans le choix de vous recruter ou non.

1. Soignez votre style

Il faut que votre style vestimentaire soit à l’image du poste que vous convoitez mais aussi en lien avec la culture d’entreprise au sein de laquelle vous souhaitez travailler.Cela nécessite donc que vous fassiez une recherche sur le dress code de l’entreprise en question. En effet, si vous postulez dans une banque, le costume cravate sera de rigueur. Si c’est dans une start-up, la cravate risque d’être en trop. Il faut que vous arriviez à trouver la bonne alchimie pour vous sentir à l’aise sans être en décalage avec l’entreprise. De manière générale, évitez les costumes mal taillés, les cravates picsous et les chaussettes de sport blanches !

2. Synchronisez-vous

Il existe différents types de synchronisations. Nous en retiendrons ici deux. La synchronisation non verbale se rapproche du mimétisme. Attention, il ne s’agit pas d’imiter chaque geste de son interlocuteur mais d’adopter de manière intuitive les mêmes attitudes que lui pendant l’entretien. La synchronisation verbale consiste à se mettre au niveau de son interlocuteur concernant le vocabulaire qu’il emploie. A nouveau, il ne s’agit pas de répéter ce qu’il dit mais d’utiliser un vocabulaire du même registre.Ces attitudes amènent les recruteurs à se sentir sur la même longueur d’onde que vous. Cela vous permet de rentrer dans son cercle de confiance. Ce sont également d’excellentes techniques de ventes que vous aurez à mettre en pratique dans votre fonction.Soyez vigilant tout de même : certains recruteurs savent cela et testent aussi vos limites pour voir à quel moment vous êtes capable de tomber dans la familiarité. Restez donc naturel mais ne soyez jamais familier !

3. Storytellez votre parcours professionnel

Avant votre entretien, apprenez par cœur votre parcours professionnel. Il faut être en mesure de justifier chaque changement de situation. Prévoyez donc une phrase explication de transition entre chaque job.Vous avez changé d’entreprise ? C’était pour continuer à progresser. Vous avez été licencié ? Cela vous a donné de nouvelles opportunités. Quoi qu’il en soit vous êtes le capitaine de votre carrière et chaque changement de situation vous a ouvert de nouveaux horizons.Egalement, utilisez des verbes d’actions, illustrez par des chiffres précis, et soyez honnête.

4. Posez les bonnes questions

Lors du premier entretien, oubliez toutes les questions concernant les conditions de travail, les clause d’un contrat, les avantages, la convention collective. Ces questions là vous en parlerez éventuellement au moment de la signature de votre contrat de travail. Interrogez votre interlocuteur sur ce qui concerne :

  • la mission : qui sont les interlocuteurs ? quels sont les objectifs ? quels sont les moyens mis à disposition ?
  • les perspectives d’évolution : le poste est-il évolutif ? y-a-t-il des formations prévues ?
  • l’entreprise : quelle est sa stratégie ? quels sont les projets en cours de développement ?

Il faut que vous montriez à travers vos questions que vous vous projetez déjà dans le poste. Et surtout évitez de donner l’impression que vous savez déjà tout sur tout.

5. Donnez envie

Un entretien d’embauche est un peu comme un premier rendez-vous amoureux. Il faut que vous donniez envie à votre futur rh/manager/employeur de vous revoir à nouveau. En effet, vous risquez de passer la majorité de votre temps en sa compagnie. Il faudra donc qu’il soit content de vous voir tous les jours. Soyez souriant, regardez-le dans les yeux, amenez-le vers des sujets qui l’intéresse et que vous maîtrisez ! Un petit conseil pour cela : « googleisez » votre interlocuteur, et si vous découvrez qu’il est président du club de rugby d’Arnac la Poste et que vous êtes également fan de rugby, trouvez un moyen de lui en parler, il se souviendra de vous à coup sûr !

Pour résumer, soyez authentique, cela maximisera votre chance d’être recruté dans une structure qui vous ressemble et au sein de laquelle votre singularité pourra s’exprimer. Vous évoluerez ainsi dans un environnement qui vous est familier ce qui potentialisera vos chances de succès !

 

 

Laisser votre commentaire